face au vent-avel a benn

face au vent, je vole... le vent me portera, et si il faiblit, je lui donnerai mes ailes. Poésie, photos, coups de gueules, délires, vivez l'instant avec une Bretonne de l'intérieur

29 mai 2007

le bois du loup...

Ce matin, un commentaire me fait replonger dans mes photos datant de novembre. J'en ressors quelques  photos d'une ruine, le château du Bois du Loup, en plein camp militaire de Coetquidan.
J'envoie ces photos au lecteur qui me les demandais, et j'en reçois une très ancienne, que je ne peux dater, en retour.

Là, je me rends compte que le château du Bois du Loup est un peu comme "le désastre belge du château de Noisy, version française".
Une merveille, de bien plus petite taille bien entendu, qui n'est maintenant qu'une ruine enfouie sous la végétation.

Après des recherches, j'ai pu reconstituer l'histoire du château:
Construit en 1871, il est la propriété de l'état depuis 1911. Les propriétaires ont été expropriés. Jusqu'en 1940 le château a été entretenu et habité par les autorités militaires.
Pendant la guerre les Allemands n'ont pas habité le château, mais étaient présents autour.
En 1945, ce sont les Américains qui s'y installent, et le transforment en ... cible. Bravo.
Détruit, il ne sera jamais rénové.

Désormais, le château n'est plus qu'un tas de pierres, quelques murs encore droits, des fenêtres ouvertes sur le vide, et le lierre qui dévore tout.
Coëtquidan... 6000 hectares, peut être plus. Des dizaines d'anciennes habitations qui ne sont plus que des ruines. Etrange sentiment face à ces lieux vides de vie humaine.
Je n'arrive pas à vous expliquer exactement pourquoi, mais ces hectares me fascinent.

Voici le château en novembre 2006 (photos déjà publiées ici)

coetquidan0029
coetquidan0037 

Et le voici, comme il était jusqu'en 1945:

chateauboisduloup

Toute ressemblance avec les deux photos du haut ne serait qu'une preuve de votre imagination débordante...

Posté par Laouenanig à 19:33 - Breizh - Argoat: Mon pays - Commentaires [11] - Permalien [#]

Quelque chose à dire?

    souvenirs

    mes grands parents ont habité le bois du loup avant son expropriation et je possède quelques témoignage de cette époque où l'armée avait tous les droits!
    une thèse sur le sujet me passionnerait
    une correspondance serait super ? Qu'en pensez vous ? A bientôt peut être

    Posté par jm delafonchais, 22 août 2008 à 17:30
  • ruines

    Je suis venu au Château du bois du loup vers 1946
    avec mon père ; A l'époque sans doute suite à cette destruction due aux américains ( parait-il
    pour tourner un film !)autour du château le sol
    était jonché de " culs " d'obus de mortier de 60 ou 81 mm . Ils ont sans doute bien rigolé après
    avoir détruits cette demeure ! Ces gens là étaient je pense le même genre de que ceux qui ont tiré au canon sur Pise en Italie.
    Dans les batiments qui jouxtaient le château
    se trouvait ce que l'on appelait à l'époque
    une " maison de redressement " .
    Je n'y suis jamais retourné depuis et je ne me
    souviens même plus comment y aller !! .

    Posté par pierre, 10 novembre 2008 à 19:32
  • souvenir

    j'ai été très ému en lisant ces quelques lignes sur ce château du bois du loup. Dans mon enfance,il y a presque 40 ans, c'était un but de promenade pour tous les habitants de Coëtquidan. J'ai toujours conservé de ces promenades un sentiment de désolation devant cette bâtisse qui se dégradait d'année en année, et combien de fois j'ai rêvé qu'il serait un jour reconstruit à l'identique. Je me contente à présent de recueillir le maximum de photos qui me renvoient sa splendeur d'un autre temps.

    Posté par Alain Rimasson, 12 avril 2009 à 22:33
  • je viens aujourd'hui meme de connaitre l'existance de ce chateau en ruine une pure merveille !!

    Posté par le barbier, 19 septembre 2010 à 17:32
  • village

    bonjour
    Je suis tombée sur ce site par hasard en faisant des recherches sur le village Guillerien et le chateau.
    Je suis facinée par l'histoire du chateau et du village et plus largement par brocéliande (mais ca c'est un autre sujet et je pense que je n'aurai pas assez d'une vie pour apprendre tous ce je voudrais sur cette région^^).. je n'habite pas en bretagne donc les quelque fois ou je me rend sur ce lieux j'en profite au maximum pour m'imprégner de l'étrangeté de cet endroit.
    je me fais un book photo car j'aimerai percer dans la photographie et mon sujet de prédilection est de redonner vie a travers mes photos aux monuments oubliés de tous et aussi montrer que la nature reprend toujours ses droits bref j'en viens au faite j'ai fait de magnifiques photos du chateau(enfin magnifique pour moi biensur^^) mais je n'ai pas reussit a trouver le village (manque de temps et d' information) donc s'il y aurait une ame charitable qui voudrait bien m'indiquer a peut pres ou il est (par énigme charade ou en texte normal^^) j'en serai très heureuse et pourrais le refaire vivre grace a mes photos.
    je suis consciente que c'est compliqué de dire ca a une parfaite inconnue dont on se sais rien surtout quelle va peut etre le dire a nimporte qui ou quelle va aller degrader tout ca. mais si par hasard quelqu'un veut bien léguer une peu de son savoir a une passionnée je lui en serais éternellement reconnaissant.
    voici mon mail oo-darksoul-oo@hotmail.fr (soyez indulgent mon adresse date du collège)

    Posté par wendy, 09 janvier 2016 à 15:37
  • De l'autre côté

    Sans même parler de la vie non-éternelle, j'aime penser au nombre de maisons modestes qui possèdent dans leurs murs, des pierres de ce noble batiment... Certains parlent de pillage, d'autres de redistribution des biens....

    C'est quand même une bien curieuse tendance que celle de la conservation à outrance, un reflet, peut-être... De nos attachements?

    Posté par JT, 30 mai 2007 à 09:14
  • je ne sais pas si les maisons du coin ont été retapées après la guerre avec des pierres du château: la première maison civile se trouve à plusieurs kilomètres.
    ce genre de ruines me dérange, car ce sont des "ruines contemporaines". il aurait été simple de maintenir ce château en bon état.
    reflet de nos attachements?
    les ruines qui me touchent le plus ne sont pas visibles...

    Posté par laouen, 30 mai 2007 à 09:19
  • Ca ressemble fort au château du Crévy, par chez toi.

    Posté par ar valafenn, 30 mai 2007 à 09:31
  • oui, tu as raison, c'est le même style. Crévy est plus imposant tout de même.
    et Crévy existe encore...
    hier j'ai découvert le château de Trédion, lors d'une balade vélo. pas mal du tout!

    Posté par laouen, 30 mai 2007 à 10:45
  • chateau du bois du loup

    L’histoire du château du bois du loup me fascine aussi! Je suis étudiant de 22 ans en archi et design et je compte faire ma thèse de fin d'année sur cette édifice, qui est même pas inscrit au monument historique! Pourquoi me direz vous? A cause bien sur du camp militaire de Coetquidan, c'est évidant! En tout cas, je veux par le biais de ma thèse, redonner vie a ces vieux mur, qui ont vue tant de chose, qui s'écroulent sous la charge de l'histoire. Cette histoire qui la si violement détruite. Cette histoire qui la si cruellement oubliée.
    Le château du bois du loup faisait parti d'un village de 30 maisons, où plus de 80 personnes résidaient, à l'écart du bourg d'Augan. Toutes les habitations ont été rasé, et mes gravas ont permis de construire des baraquements pour l'arrivé des espagnoles en 1938. Il a été construit en 1873 par Roland des Clos de la Fonchais. Bien avant ce dernier, il existait un autre château a 100 m plus au nord. Il fut détruit, et les pierres ont permis de construire celui du bois du loup. La famille ont été exproprié un premier temps en 1880 d’environs 200 hectares de bois pour une somme de 250 000 francs d’époque, et ensuite en 1910 de l’ensemble du domaine (terres village, château) pour une somme de 900.000 frcs. Il fut brûlé en 1942. Il fut pillé de tout son mobilier, néanmoins, quelque chef d'oeuvre ont été préservé comme le tableau de la Veillée Mortuaire (88x125) qui est conservé dans le presbytère du peintre Fernand Combes quelques meubles se trouvent dispersés dans les environs.... les propriétaires ont bâti, a la suite de leur expropriation, au autre château au lieu dit des Landrieux (château bien plus grand)
    Quand tu t'es rendu sur place, tu as sûrement vu, sur l'aile ouest, le commencement d'un souterrain.. (chutt!!) A noter aussi, les soubassements du château sont en béton armé, ainsi que les poutres dans les tours, et les marches de l'entrée principale, ce fut une innovation majeure de l'époque, car le procédé fut breveté en 1873 par Joseph Monier, soit deux ans avant la construction du château. La chapelle fut détruite, il ne reste qu’un amas de pierre.
    Pour mon projet d'école, je compte faire une revalorisation du château, en créant une verrière qui reprendrait les formes originelles (mur sud, tour...) et de recréer le parc, d'où la photo a été prise. J’ai moi aussi, des photos du château sur plusieurs angles. Si vous voulez des photos…..

    Posté par nolls, etudiant, 10 septembre 2007 à 12:37
  • Merci pour ces explications très précises!
    Si tu as des photos, n'hésite pas à me les envoyer (lien en haut à gauche, colonne de gauche).
    Le souterrain?
    je suis casse cou, mais pas à ce point!
    j'ai discuté avec deux vieux pecheurs près de l'étang un peu plus haut, qui me disaient les connaitre par coeur, mais qu'il ne ferait pas bon y mettre un pied désormais.
    Idée étonnante que celle de vouloir faire revivre ces vieux murs, du moins, par le biais d'une thèse.
    Car il ne faut pas rêver: jamais une seule des pierres de ce château ne sera redressée. C'est terminé pour lui. Je me demande encore comment certains pans de murs tiennent encore debout.
    Autour du château, règne souvent une agitation incroyable... çà sent la poudre...
    Du parc, il ne reste rien. Quelques résineux qui ont atteint des tailles respectables, et des herbes folles, des champs d'orties.
    Ce malheureux château a eu la malchance de se trouver au mauvais endroit... 2km plus bas, et il serait encore entier.
    La tendance, dans le camp, est au durcissement envers l'intrusion des civils.
    "Ils" auraient pu faire quelque chose.. Il y a longtemps, après la guerre. Mais logiquement, après la guerre, il y avait plus important.
    Ce château me désole, mais en même temps j'aime voir la nature tenter d'effacer lentement les traces de la folie humaine.
    Des châteaux en ruine, j'en ai visités beaucoup.
    Ceux qui m'ont le plus bouleversée sont les châteaux Cathares. Si vous saviez ce que l'on ressent au milieu de ces pierres...
    Si vous saviez comment joue le soleil, le jour de l'été, à travers une certaine fenêtre...
    Ceux qui m'ont le plus remuée, sont ceux de Monségur, en Ariège, et la ruine recouverte de ronces du Château de Termes, sa fenêtre de pierre, ouverte en croix, la lumière...
    Je me souviens, après en être redescendue, avoir dit haut et fort: j'espère que JAMAIS ce château ne sera rénové...

    Pour le Bois du Loup, il n'y a plus d'espoir. On pourrait au moins consolider les ruines.
    Etrange répartition du budget parfois...
    Côté Beignon, sur l'entrée du camp, deux statues superbes, qui tombent en ruine. Il suffirait de peu de choses pour les retaper.

    A Coët, j'ai trouvé bien plus bouleversant que le Bois du Loup.
    Un certain mur rocheux, plein de pitons d'escalade, au fond d'une vallée perdue. J'en frissonne rien que d'en parler.
    Et côté ruines, une ancienne clairière où les grands arbres ont poussé, où la lumière passe encore, faisant luire les murs détruits qui se devinent au milieu des ronces.
    C'était un village. Il reste encore de nombreuses maisons, et même un four à pain.
    Indescriptible ce que l'on ressent dans cet endroit là.
    Allez, tant pis, çà ne fera que prouver que j'y suis allée! le village s'appelait Guillerien.

    Bon courage pour ta thèse, je te souhaite de réussir tes études!

    Posté par laouen, 10 septembre 2007 à 13:15

Allez y lachez vous!