face au vent-avel a benn

face au vent, je vole... le vent me portera, et si il faiblit, je lui donnerai mes ailes. Poésie, photos, coups de gueules, délires, vivez l'instant avec une Bretonne de l'intérieur

29 avril 2007

Il était une fois, dans l'Oust...

Ce matin était organisée dans le village, une randonnée vtt et pédestre, comme il y en a partout dans la région et dans la France entière.
Ce qui est agréable dans le Morbihan (plus qu'ailleurs en Bretagne), c'est que pour un prix modique on a droit à des circuits agréables, bien nettoyés, bien fléchés et à des ravitaillements copieux et avec le sourire.
Dans certaines régions de France, les randos vtt sont devenues du luxe. C'est à qui se la pète le plus, et pour y participer il faut sortir 10 euros.
N'importe quoi...

Ici, c'est bon enfant.
Mis à part quelques cyclistes qui confondent vtt et "balade sur la Croisette pour se montrer", tout le monde pédale dans la bonne humeur, le respect des autres, et chacun à son rythme.
Trois cas relevés ce matin:

- un cycliste arrivé au ravitaillement qui demande: "j'espère que je suis le premier?"
Il a eu de la chance de tomber sur des serveuses/serveurs gentillets... On est pas en compet mon gars, et chacun part quand il veut, t'as rien à gagner à tirer la bourre la tête dans le guidon... et c'est pas pour çà que ceux que tu doubles te prendront pour un pro.. Fais des compets!! Ah oui, mais là tu seras pas premier, c'est clair...

- un autre avait un gps sur son vtt. En temps normal, une carte IGN suffit pour se faire plaisir, le gps çà frise le ridicule. Dans une rando organisée et balisée, çà a dépassé depuis longtemps les limites du ridicule...

- j'ai fait les 3/4 de la rando avec 2 relou de premier ordre. Les circuits entraient dans des bois, faisaient de très nombreux zig zags, et ressortaient bien souvent à côté de l'entrée. Ces deux là, à chaque fois, courcircuitaient systématiquement toutes les parties techniques, se retrouvaient devant moi à chaque sortie de bois, piquaient des sprints en faisant fumer la poussière, et mettaient pieds à terre dès le premier mètre de sentier tortueux venu.. Et hop, on recommence...
Tout le monde n'est pas censé "passer le technique". Mais quand c'est le cas, on ne choisit pas le circuit le plus long pour en shunter la moitié! Et on ne choisit pas non plus les boucles techniques rajoutées alors qu'un panneau indique: 42 sportif d'un côté, et 42 cool (sans zig zags) de l'autre...
L'idéal, quand on aime courcircuiter, c'est de descendre son vtt de sa voiture, de faire le tour du parking, et hop!! 42km de gagné!! prem's!

Bref... des cons, mais une très jolie randonnée.
Son nom? La rando foldingue...
Déjà, tout pour me plaire!

Sa particularité?
Des animations costumées sur le circuit, en forêt.

Arrivée près de l'étang.. J'entends musique et cris, et soudain, en plein bois, je débouche sur ... un camping!
Pas un vrai bien sûr, un camping sauvage, avec une douzaine de tentes, des tables, du pastis, des glaçons, des gosses qui jouent, des parents qui trinquent, des messieurs en maillots de bains la serviette sur le dos...
Entre deux arbres (nous passons dessous), des fils à linges où sèchent des sous vêtements.

Rien n'a été oublié: culottes de taille 52, strings en dentelle noire, glacières pour le pastis, planche à vague (on est à 1h de la mer en pleine forêt), bermuda rose, pot de chambre et papierQ.
Ajoutez y de la musique 100% ringarde, et vous voyez le topo.

RIMG0001 RIMG0002
RIMG0003 RIMG0004

Sur la dernière boucle rajoutée aux 42km, le village western, avec les enfants de l'école.
Les vélos étaient accueillis par des gamins armés jusqu'aux dents.
Dans les ruines du moulin, une énorme gamelle sur un réchaud. Les dames du saloon proposaient des haricots rouges au lard aux randonneurs.
Je les ai regardé danser avant de repartir.
Admirez la corde qui attend le pendu près du moulin, le cheval de rodéo, et l'indienne farouche...

RIMG0005 RIMG0006
RIMG0016 RIMG0008
RIMG0017         


Oui, dans ce village, il y a des foldingues... Je voulais moi aussi faire la rando déguisée, mais j'ai bien fait de ne pas le faire: j'aurais été la seule cycliste foldingue..
Quand j'aurai retrouvé la pèche sur un vélo, je pourrai me permettre de me faire remarquer. Déjà, faire une rando vtt avec un vélo de course, çà ne  passe pas inaperçu, alors déguisée... Niark niark.. l'année prochaine je le fais!!

Fin de "un dimanche comme les autres" au fin fond du pays de l'Oust..

RIMG0022



  

Posté par Laouenanig à 15:36 - mes délires en vrac - Permalien [#]