face au vent-avel a benn

face au vent, je vole... le vent me portera, et si il faiblit, je lui donnerai mes ailes. Poésie, photos, coups de gueules, délires, vivez l'instant avec une Bretonne de l'intérieur

30 novembre 2005

Moi, émoi (fin)

          Je suis rentrée tout à l'heure, et j'ai ouvert mon blog.
          Controlé les compteurs, par habitude.
          J'y ai vu les traces de "Moi".
          Cette après midi, nous avions échangé quelques mails plutôt durs, et de mon coté, il fallait être aveugle pour ne pas y lire du désespoir.

          Terrible la communication par mails, je n'y suis jamais arrivée. Du moins, pas quand je voulais être sérieuse.
          Ce qui m'a fait mal, c'est la confirmation de certaines choses terribles.
          "Moi" était au courant d'épisodes de ma vie privée... Marrant, car ce n'étaient pas les principaux protagonistes qui lui avaient raconté tout çà.
          Pire qu'une star people, Laouenanig... Bientôt elle apprendra dans "Voici" avec qui elle a pris son bain la semaine d'avant...

          Enfin... Que dire? Quand on n'a pas parlé à quelqu'un depuis longtemps, pas facile de trouver le début
          Il n'avait pas mis de commentaires...
          J'ai souris, suis retournée sur mon blog, et j'ai cliqué où il fallait.
          Comme quoi, même à travers un mur d'incompréhension, il y a encore un peu de lumière qui passait. J'étais sure de le trouver là.
         
          Ce soir, je vais certainement mieux dormir.
          çà n'a rien réglé, rien changé, rien bouleversé dans ma vie.
          Ce n'était pas le quart de seconde qui pouvait me faire décoller... Mais...
         
          Lu ailleurs: " il en est d'autres dont je crois faire partie qui doivent hélas désapprendre à aimer"....

          Je ne peux pas, et je ne le veux pas. Peut être un jour qui sait, mais pour l'instant je refuse.
          Aimer... Nous en avons parlé longuement hier, lors de ma promenade avec *** (dis moi si je peux le dire stp?) . Parlé des différentes définitions, de la langue grecque qui propose 3 mots bien différents pour notre seul verbe "aimer".

          Alors je dirais, que l'on doit pouvoir vivre sans aimer (au sens "eros" du terme)
          Mais pas sans aimer, "l'autre aimer"...
          On peux vivre sans amour, pas sans amitié? Oui et non... C'est plus compliqué que çà... L'amour, l'amitié, ce n'est pas le moment de tenter de trouver une différence.
Elle et moi, nous nous comprenons.

         On peut peut être désapprendre désapprendre à aimer, mais pas à "amitier"...
Et encore un néologisme, un...
Vous vous dites: "elle qui hier crachait sur l'amitié, disait: plus jamais, plus confiance, plus y croire, plus...

          Je pense toujours ce que j'ai dit hier.
          Mais hier, j'ai aussi dit: il y a une liste de gens  qui seront toujours pour moi, bien plus que des amis, même si ils n'en sont plus...
          Compliqué?
          Très...

           J'aurais énormément à dire, mais avant çà, j'ai des lignes de blogs amis à relire, des lignes de mails à réfléchir, et à répondre...

Posté par Laouenanig à 21:13 - mon âme à nu - Commentaires [5] - Permalien [#]

Quelque chose à dire?

  • J'aimerais tellement.... c'est tellement difficile de te dire à quel point ces mots me parlent... L'amitié, la "trahison", juste le sentiment parfois d'avoir été mal "lue", injustement, souffrir de l'éloignement incompris... Ce soir je suis un peu confuse, mais c'est si beau ce verbe que tu viens d'inventer : "amitier"... On en reparlera, ici ou ailleurs.
    Pensées douces

    Posté par Traou, 30 novembre 2005 à 23:50
  • Pas de définition

    Aimer ne rentre pas dans une définition ou une case, des mots ou dans du grec.

    Aimer se vit.
    Quand tu aimes, tu ne poses plus la question.

    Pour "Amitier" Faut-il que je ressorte des archives de TDB le texte sur les funambules ?
    Mot original... mais aimer suffit amplement, il est si beau.

    Posté par Endo, 01 décembre 2005 à 08:42
  • l'oiseau funambule...

    oh non, tu n'as pas du tout besoin de ressortir la définition des archives !!
    je la connais par coeur, je me souviens même du prénom de ton amie, celle dont tu parlais en m'expliquant l'histoire des funambules
    "aimer" suffit amplement, c'est sur
    mais c'est le mot le plus difficile à employer
    le plus difficile à comprendre
    à quoi çà sert de comprendre tu me diras..
    alors disons: le plus mal compris, dans le sens, qu'il est souvent sali
    et je le répète ici encore une fois:
    il est impossible de salir ce qui ne peux pas l'être..
    la tempête est prévue pour la journée, les funambules vont devoir s'accrocher

    Posté par Laouenanig, 01 décembre 2005 à 09:42
  • Tempête ?

    Va où le vent te mène...
    Si tu ne sais pas où, lui le sait.
    Sache parfois lui faire confiance.

    Posté par Endo, 01 décembre 2005 à 09:56
  • sourires: c'est le titre du post que je viens d'envoyer... tempête

    Posté par Laouenanig, 01 décembre 2005 à 10:03

Allez y lachez vous!